Sur la fin, ODB boitait. Il bavait sur scène. Lors des concerts, il laissait un sidekick rapper à sa place et restait seul, à murmurer dans un coin, ou à tourner la tête vers ses épaules pendant de longues minutes. "Same Boring man, same boring life" répondait-il quand on lui demandait de résumer son quotidien. (...) Et puis, ce jour de novembre 2004, ODB a séché un concert de retrouvailles avec le "Wu". A la place, il s’est rendu, au 36 Chambers Studio de New-York. Quelques heures plus tard, les secours l’ont trouvé inanimé, au sol, en position fœtale.

La suite de mon article est dans Snatch et dans les kiosques dès demain. Sommaire complet inclus dans le lien.

 

Tag(s) : #Un peu de rap