Sur la pointe des pieds est né grâce au concours de scénario du festival de Montélimar, auquel j’avais participé en 2012. Il fallait livrer sa propre adaptation de la nouvelle proposée, Personne d’autre, de Frédérique Clémençon. Une histoire d’ambition et de crise amoureuse. Ca tombait bien car une question me taraudait depuis un moment : est-on obligé d’admirer les gens qu’on aime ? Le film s’est monté grâce à l’aide du festival Actes en Drôme et grâce à la motivation des Valseurs, les producteurs. J’ai pu beaucoup apprendre en faisant ce premier film et collaborer avec des gens extraordinaires, notamment Maud Wyler et Salim Kechiouche, les deux acteurs principaux. Sur la pointe... a été jeté dans le bain du monde réel lundi dernier, lors de la première projection. Il reste à voir quelle vie il aura, quel festival l’aimera bien mais, dans une certaine mesure, le plus beau est déjà fait. C’était cool.

Tag(s) : #Actualités projets