Vu la qualité de la pièce, une telle exposition me fait super plaisir pour Julien et son équipe. A ce que j'ai cru comprendre, à Avignon, la bataille pour l'attention du public est féroce, donc à ma minuscule échelle, si je peux donner un micro-coup de pouce c'est de bon coeur. Au pire, ça fera une page de plus pour la pièce sur google et je ne pense pas que ça puisse faire de mal. Alors pour vous convaincre, voici la reprise d'une brève parue dans Last Mag 17 ("pour out some liquor"). Ce texte date de la première version de la pièce, avant la nouvelle mise en scène de Patricia Koseleff mais la majeure partie reste d'actualité.



La Petite Fille Moche

Si vous vous pensez que Titeuf est ce qui se fait de mieux en matière d’oeuvres sur l’enfance, allez voir Les Contes de La Petite Fille Moche, écrit & interprété Julien Daillère. Constituée de portraits croisés de mômes qui font tout pour se faire remarquer (soit ils sont moches, soit bigleux, pauvres, adoptés ou adeptes de la violence sur la poupée de petite soeur), la pièce fait rire plus d’une fois et réussit à émouvoir sans niaiserie ni condescendance. Alors bravo à son unique interprète qui, au cours de la pièce, créé autant de personnages attachants qu’il se met de masques en plâtre sur le visage. Ca vous paraît obscur ? Allez voir la pièce et vous comprendrez cette phrase.

Les infos de survie élémentaires : 
Du 8 au 31 juillet 2009, tous les jours à 10h45, au théâtre Tremplin (8ter rue Cornue, 84000 Avignon)
Réservations : 04 90 85 05 00.
www.lapetitefillemoche.com
Tag(s) : #Vrac
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :