Très bonne surprise dans le dernier Comic Box, une interview d’Ann Nocenti, scénariste d’une période de Daredevil qui avait marqué beaucoup de monde (je me rappelle qu’on en avait parlé avec Patrick Goujon, dans son interview pour lehiphop.com en 2005). Aux côtés de John Romita Junior, elle avait œuvré à la rédemption de Matt Murdock et fait de lui un militant associatif confronté aux périls d’un 20eme siècle décadent : le clonage, les OGM, la fin du monde, la crise énergétique etc… A l’époque, on s’en fichait et on était juste content de voir Daredevil mal rasé se balader en imperméable sur les sentiers de l’Enfer. Mais à travers ses trente et quelques épisodes, elle est parvenue à arracher la série à ses racines new-yorkaises et à bousculer complètement le héros tout en respectant ses fondamentaux. Pas mal pour une autodidacte de passage dans les comics (elle a par la suite dirigé High Times, magazine oeuvrant, je crois, pour la légalisation du cannabis). Panini Comics ferait bien de rééditer ces épisodes dans leur collection Intégrale. Je suis prêt à parier qu’ils feraient plus d’un heureux.

Tag(s) : #Vrac