cover1_revised.gif

"On a déposé une bombe dans mon jardin d'enfant ; je me suis réveillé un matin avec la mémoire en sang ..."

Je termine mon anthologie des martyrs de la bande dessinée américaine avec un triste et ardu article sur Bill Mantlo, mort vivant de soixante ans. Scénariste maison de Marvel Comics, il a donné du sel à des licences de jouets (Rom, Micronauts), creusé le personnage de Hulk, mis des blagues dans la bouche de Spider-Man. Omniprésent dans les années 70/80, il a disparu du jour aux lendemains des crédits des épisodes. Je me souviens que, régulièrement dans Strange, des lecteurs demandaient où il était passé. Les réponses étaient souvent vagues. La réalité est bien précise : percuté par un chauffard, il est depuis des années cloué sur un lit d’hôpital, abandonné par ses enfants, sa mutuelle et la plupart de ses capacités intellectuelles. Alors, pour compenser, sans doute, il ouvre sa grande bouche pâteuse et hurle à la figure des infirmiers. Je suis toujours triste quand des gens qui ont contribué à égayer mon enfance s’en sortent mal ; comme, si ça abîmait mes souvenirs, rendait ses heures de distraction plus douces-amères qu’elles ne l’ont été. C’est bien égocentrique, me direz-vous. Peut-être. En tout cas, ça ne change rien à la situation de Mantlo. Si le cœur vous en dit, je vous invite à lire cet article.

Tag(s) : #Blog
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :