"La vie est belle comme une pin-up, une pipe, un strip-tease dans un peep-show … ". En 98 quand Lino avait lâché cette phrase sur l’album d’Oxmo Puccino, elle sonnait comme la déclaration d’un hédoniste qui se léchait les babines avant de croquer l’existence. Mais en 2004, quand Oxmo et Lino avaient rappé le titre à nouveau pour un freestyle radio, la phrase dans sa bouche n’avait plus du tout le même sens. Elle résonnait  plus comme l’inventaire désabusé de ses occasions manquées, de ses albums non faits, des classiques non sortis.

J'écrivais ça fin 2008 dans ma dernière chronique pour Enfant du Rap dans Last-Mag. Cette année, Lino a récidivé. Dans un morceau tout récent, il reprend sa fameuse phrase de La Rue T'observe : "Je voulais changer le monde mais c'est lui qui m'a changé" et ça m'a fait exactement le même effet. J'espère que vous me pardonnerez le copier-coller.

J'voulais changer le monde

Tag(s) : #Un peu de rap