m-theatre_sallejpg1.jpg

Je ne connais pas bien les acteurs. J’en croise, je leur dis bonjour, mais je ne peux pas réellement dire que j’ai travaillé avec des acteurs ou que je les comprends. Efina a donc cette qualité extraordinaire : il m’a mis dans la tête d’un acteur, visiblement à succès, mais aussi dans celle d’une femme qui l’aime passionnément, malgré elle. Car ce comédien de théâtre, il a quoi pour lui ? Une calvitie mal cachée. Un grand âge tout sauf vénérable. Un ventre flasque qui frotte contre son dos quand ils font l’amour. Mais alors, qu’est-ce qui fait qu’il émane de lui un tel charisme ? Comment arrive-t-il à vivre aux crochets de toutes les générosités qu’il attire à lui ? Apparemment, on ne gagne JAMAIS à le connaître mais on est toujours ému de le rencontrer. Sa mauvaise foi épuise mais son talent éblouit. T (c'est l'acteur) ne vit que pour l’éclat dans l’œil de son interlocuteur. Mais T vieillit et n’a plus que ça pour lui. Aussi, il courtd’une passion à une autre, jusqu’à s’épuiser.  En plus, il méprise le cinéma alors rien ne figera jamais sa superbe. Pourtant, ce roman réussit à rendre compte de la fragilité de cet acteur (fictif ?) encore plus cabot dans les cocktails que sur les planches. Et qui paraît majestueux même quand il est avachi sur un  banc, suivant d’un œil paresseux les couples heureux qui promènent leur chien.

Tag(s) : #Vrac, #Blog
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :