Moins fou que Feydeau, Eugène Labiche a peut-être pris un petit coup de vieux. Son théâtre semble plus collé aux situations, propose moins de vitesse et de délire. Pour autant, ses mécaniques bien huilées sont toujours agréables à observer, surtout quand il les déroule avec autant de maitrise que dans Un jeune homme pressé et Un garçon de chez Véry. A partir de ces deux saynettes, les metteurs en scène Tristan Pelissier & Alexis Bloch ont su réinsuffler un peu de folie dans ces œuvres : les quelques hallucinations, décollements musicaux anachroniques et l'intermède de transition donnent un véritable élan à ce spectacle. La réappropriation du matériau aurait peut-être pu être plus drastique mais l'enthousiasme des comédiens fait le reste et cela suffit à passer une heure agréable, quelque part au tournant du XIXème siècle.

Jusqu'à janvier 2013 à la comédie Saint Michel - Avec Sébastien Valmy, Mareen Bessi, Nicolas Blaise et Tristan Pelissier - Plus d'infos

Tag(s) : #Blog