vautrin2.jpg

Diffusé en mai dernier sur Cinécinéma Classic, ce documentaire nous parle de la carrière de Jean Vautrin / Jean Herman, homme de plume passé du cinéma à la littérature. Le plus intéressant, c’est tout ce qui concerne la capacité d’adaptation de Jean Vautrin. A chaque péripétie du destin, l’homme fait le dos rond et entame une nouvelle mue. Réalisateur, auteur de romans noirs, collaborateur (forcément) dans l’ombre de Michel Audiard, romancier sacré d’un Goncourt, chaque transformation en lui se fait sans heurt. Dans une très bonne séquence en passe-passe avec Dan Franck, les deux romanciers parlent de leur collaboration sur Les aventures de Boro et pareil, même là, tout semble harmonieux entre eux. A un moment, Herman dit quelque chose du type : "tant que ma tête fonctionne, tout me va". Et ça donne une image paisible de l’écriture : comme un havre de protection face au fracas de l’existence. C’est vrai que c'est rassurant de n’avoir à compter que sur son cerveau.

Tag(s) : #Brèves cinéma
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :