diable

Mon Dieu, que fait le censure ? France 3 diffuse dimanche soir le film le plus scandaleux de l’année 46 : Le Diable Au Corps de Claude Autant-Lara. Ecrit par Jean Aurenche et Pierre Bost d’après le livre de Radiguet, le film avait choqué son monde à cause de son antimilitarisme et de son histoire, perçue comme une ode à l’adultère. Une polémique qui avait inspiré à Jean Cocteau cette jolie phrase : "Un jour, on trouvera scandaleux de projeter des films en couleur devant des mères en deuil". En 55/56, autre scandale, mais de chapelle cette fois : François Truffaut s’élève contre le scénario d’Aurenche & Bost, coupables, à ses yeux de trahir les intentions de Radiguet. En 2009, ces controverses sont mortes. Reste le travail de Lara, Aurenche et Bost, à retrouver dimanche 13/12, à minuit.

Tag(s) : #Brèves cinéma