98189.jpg

Bonne surprise jeudi dernier en passant par la librairie de la BnF : les deux volumes de la Pléiade consacrés à Boris Vian sont sortis récemment. Cette édition a un double intérêt : elle redonne une unité à l'écrivain puisqu'elle met sur le même plan les romans "scandaleux" de Sullivan et ses romans officiels. A ce que j'ai compris, les romans se suivent dans la Pléiade selon leur ordre de parution, ce qui donne une toute autre vision de Vian que celle qu'on avait jusque-là : celle d'un l'écrivain déchiré entre deux personnalités contradictoires. L'autre intérêt de cette édition est qu'elle réunit la centaine de nouvelles écrites par Vian et publiées un peu partout jusque-là. Et là où ça devient vraiment intéressant, c'est que, d'après ce que j'ai compris, plusieurs textes conçus par Vian comme des synopsis/traitements de films sont inclus. Même si les textes les plus ouvertement cinématographiques ont été exclus de l'édition, cette initiative permet enfin de rappeler que Vian a sans cesse tenté d'écrire pour l'écran. Alors, parler de "Vian scénariste" est un peu exagéré, c'est vrai, mais pas totalement infondé. Et ce choix éditorial nous fait d'autant plus plaisir vu qu'avec Alexandre, nous avons consacré tout un documentaire au sujet. Hâte de pouvoir vous en parler plus en détails. En attendant, allez donc vous procurer ces deux volumes de la Pléiade.

A lire : un très bon article sur les dessous de cette consécration.

Tag(s) : #Blog
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :