A propos de A moi seule, Axelle Ropert avait tout dit dans Les Inrockuptibles. Mais ses mots ont une portée beaucoup plus large : "Ici, on n'abandonne pas les victimes à leur sort glaçant d'effroi, pas plus qu'on envoie les bourreaux au pilori. La vie se charge de faire le tri, tandis que le cinéma tend une main secourable"

Tag(s) : #Brèves cinéma