- Le scénariste William C. Martell (spécialiste des films où des terroristes des Balkans prennent d'assaut un sous-marin américain) a tenu un journal de bord de son séjour à l'American Film Market du cinéma indépendant. C'est trop long comme d'habitude, mais c'est plein de scènes un peu tristes (comme ces vieilles starlettes qui raccourcissent un peu plus leurs vêtements à chaque décennie qui passe) et d'anecdotes pertinentes sur l'évolution du marché, le métier de scénariste de film indépendant etc .. A lire quelque part, mais je ne sais plus où, son essai sur la difficulté très particulière d'écrire selon un budget prédéterminé.

- France Inter a consacré une heure à Paris Sous Les Bombes. Ca pourrait me laisser froid car je n'aime pas cet album mais c'est bien sympa pour la reconnaissance critique du rap, le passage à la postérité, ce genre de choses. Ce serait bien qu'on sorte un peu de NTM mais il faut bien commencer quelque part, non ? D'ailleurs, prenons les paris : avant 2045, Joey Starr sera nommé à la tête d'une commission de réflexion sur l'état de la jeunesse ou quelque chose du genre.

- C'est relativement "vieux" mais voici une interview croisée d'Aaron Sorkin et David Fincher à propos du très bon Social Network. Sorkin a l'élégance ultime de faire part de ses considérations sérieuses & fondées sans même donner l'air d'y avoir réfléchi avant.

- J'en parlais l'année dernière : Young Buck est dans la dèche. Trois semaines après la saisie de tout son mobilier par le Fisc américain, il sort Back On My Buckshit 2, un album concept co-réalisé par le producteur Drumma Boy. C'est du rap du fond du seau, plein de désespoir et c'est gratuit, comme un appel de votre meilleur ami au milieu de la nuit.

Tag(s) : #Blog
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :