- Je devais voir Inception mais je suis arrivé en retard. En même temps, je n'y tenais pas tant que ça. A la place, j'ai vu L'Italien. Avec son envie de préférer le sourire aux gros sabots comiques, le film tient plutôt bien sa première moitié. La question du trouble de l'identité est abordée avec sobriété et j'étais content de voir qu'on pouvait faire un film grand public sur ce sujet sans trop forcer sur les effets. C'était avant le dernier tiers, où les conventions et le folklore terrassent le film d'un K.O. technique. Une scène reste : celle où Dino/Mourad, épuisé, va voir son père pour lui dire qu'il abandonne le ramadan. On ne sait pas si c'est dû à la tension dramatique ou juste si Kad est mort d'enchaîner douze films par an, mais quoiqu'il en soit, ses cernes servent le film.

- Sinon, lisez Invincible chez Delcourt, de Kirkman & Ottley. Il faut vraiment qu'on s'y mette tous car la série est à la peine côté ventes mais j'ai VRAIMENT envie de lire la suite. Rappelez-moi qu'il faut que j'en parle à la rentrée.

- Parce que oui, c'est l'heure de la pause. Demain, on termine ce film, ou plutôt on l'abandonne, comme le veut le dicton. En tout cas, c'est une bonne raison pour prendre du recul, profiter de la vie, des arbres qui poussent et de ma pile de lecture en retard qui menace de s'écrouler sur moi pendant mon sommeil. Faites de même si vous avez l'occasion, il paraît que ça fait du bien. Alors, rendez-vous en septembre. Et peut-être que d'ici là, j'aurai vu Inception. Enfin, on verra. Je ne suis plus très sûr que ça vaille le coup.

Tag(s) : #Brèves cinéma
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :