heroes.png

 

- Les images des photos de JR défoncées à coup de marteau, déchiquetées par le karcher, réduites en lambeaux et qui coulent dans le caniveau sont intéressantes. Il y a un côté "artiste masochiste"  dans ces plans qui documentent la disparition de son propre travail. Et puis, il s'agit de plans furtifs mais ça ouvre tout un discours finalement assez peu traité dans le film : l'impact durable d'une oeuvre d'art éphémère. Jr en parle plus dans le hors-série de 3 couleurs qui était distribué à l'entrée ; moins dans le film. Dommage.

 

- Globalement, l'esthétique démonstrative du film  ne m'a pas convaincu mais si vous connaissez un peu le travail de Jr, Women are Heroes mérite au moins d'être vue pour son excellente dernière scène.

 

- Une petite fille de 6 ans 1 quart, de je ne sais plus quel pays, qui témoigne dans le film : "Quand je serai grande, j'aurai trois métiers : être mannequin, faire des défilés et médecin. J'y tiens beaucoup, c'est mon rêve et je vais le réaliser. Mais je n'aurai jamais d'enfants, c'est beaucoup trop de travail". Elle a raison sur tous les points.

 

Ecrit par Jr & Emile Abinal

Sortie le 12/01/2010

Tag(s) : #Brèves cinéma
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :